Territoires vendômois
Vendôme, la synergie positive
Territoires vendômois Vendôme, la synergie positive

Palmarès Procos des centres-villes commerçants

Le 26 février 2018

centre_ville_005.jpg

Palmarès Procos des centres-villes commerçants les plus dynamiques : Vendôme sur le podium

Dans sa deuxième édition du palmarès des centres-villes, le cabinet Procos met en lumière les villes qui parviennent à préserver le dynamisme de leur cœur marchand. L’objectif de ce palmarès est de promouvoir les bons exemples pour montrer que la dévitalisation des centres-villes et le syndrome des magasins vides ne sont pas une fatalité.

Vendôme en troisième position parmi 147 petites villes moyennes étudiées

« A Vendôme, le taux de vacance commerciale de 8 % reste à un niveau inférieur à la moyenne nationale de 11,1 %. Les chiffres d’affaires des enseignes sont restés stables alors qu’ils ont diminué de 1 % en moyenne par an dans les autres centres-villes. La population de la zone d’influence augmente de 0,1 % en moyenne depuis 2006. Le chômage a reculé de 1 % entre 2016 et 2017. »

En termes de performance économique, le cœur de Vendôme compte environ 200 boutiques qui pèsent pour un tiers dans le chiffre d’affaires des commerces de l’ensemble de l’aire urbaine. Cela signifie que le centre-ville existe réellement à côté des grandes surfaces et du commerce en ligne qui lui font concurrence, même si certaines entreprises sont en difficulté, en particulier parmi les indépendants.

Procos souligne la politique volontariste de la part de la collectivité et notamment « l’attention juste et coordonnée du développement des centres commerciaux périphériques, où il n’y a ni galerie marchande de grande ampleur ni shopping park, [qui] semble déterminante dans la bonne santé du cœur marchand. » 

Cette stratégie locale s’accompagne par la mise en place d’outils de développement qui visent à conforter le commerce dans son rôle d’animateur de la ville et de moteur économique (un tiers de l’emploi vendômois se trouve dans le commerce). C’est dans cet esprit qu’a été créée, en 1998, la Fédération du commerce du Vendômois autour de la carte de fidélité collective dite « clé vendômoise » et des chèques cadeaux. De la même manière, l’organisation d’une opération FISAC (fonds d’aide de l’Etat) a permis, entre 2012 et 2017, de valoriser la pluralité de l’offre commerciale des rues marchandes.

L’étude de Procos rappelle aussi l’importance de facteurs connexes pour la vitalité du centre de Vendôme, tels que le maintien des services publics en cœur de ville, la mise en valeur du patrimoine matériel et immatériel, la qualité des aménagements urbains, les pôles de stationnement, la création d’activités et de logements en centre-ville, la tenue d’évènements culturels et touristiques ou encore l’animation des marchés sédentaires. Autant de vecteurs supplémentaires qui influent dans le choix et le comportement des consommateurs.

Méthodologie

Procos est une fédération d’acteurs du commerce constituée de 260 enseignes représentant l’ensemble des secteurs d’activités et des formats de magasins.

Pour établir son classement des centres-villes les plus dynamiques, Procos a défini trois catégories homogènes composées ainsi : 

  • 24 grandes agglomérations ;
  • 62 grandes villes moyennes ;
  • 147 petites villes moyennes.

Critères étudiés :

  • La dynamique démographique de la zone de chalandise ;
  • Le dynamisme économique du territoire ;
  • L’évolution de la commercialité du centre-ville et le taux de vacance commerciale ;
  • La performance des magasins (grâce au baromètre Procos qui compile les chiffres d’affaires et les loyers des enseignes adhérentes).

De nouvelles implantations commerciales en perspective

  • Plusieurs implantations récentes et à venir en centre-ville : pizzéria, optique, caviste, diététique et nutrition, prêt-à-porter, décoration, équipement de la maison.
  • Changement de propriétaires au restaurant Le petit Bilboquet, qui s’appellera désormais le Malu.
  • Déménagement du magasin Aldi en direction de l’avenue Ronsard.
  • Relocalisation de l’enseigne Cyclotech sur le site de l’ancienne station d’épuration de l’avenue Ronsard.
  • Installation programmée d’un magasin bio au sein de la zone commerciale nord.

Supérette de centre-ville

Depuis la fermeture de la supérette de la place Saint-Martin en juin 2016, la collectivité travaille activement à la réouverture de ce point de vente essentiel à la vie du quartier. Les prises de contacts ont ainsi été multipliées, autant avec les enseignes nationales qu’avec des commerçants indépendants. A ce jour, la situation n’est pas encore débloquée ; l’une des complexités de ce dossier tient au caractère privé de l’immeuble, la marge de manœuvre de la collectivité s’en trouvant diminuée.

Vendôme en troisième position parmi 147 petites villes moyennes étudiées